blog ecole2.com

Youtube, nouvel outil pour sensibiliser les jeunes à la littérature

source: rts

Les codes des youtubeurs à l'école: le booktube est une manière de rendre compte d'un livre dans une séquence vidéo.

émission "Vertigo" (2016)

Utiliser les codes d’internet pour intéresser les jeunes à la littérature, voilà le pari que font de plus en plus d’enseignants romands. Le "Booktube" a fait son entrée dans les classes avec succès.

Le mot "Booktube" vient de la contraction des mots "Book" (livre en anglais) et YouTube. Il s’agit de courtes critiques littéraires filmées destinées à être diffusées sur internet. Cette activité fait son entrée dans les classes romandes où les enseignants cherchent des moyens pour dynamiser les cours de français.

Ces deux dernières années, la HEP Vaud a formé environ 120 enseignants à la pratique du "Booktube". Afin d’inciter les établissements scolaires à franchir le pas, elle organise aussi le concours Booktubers, dont la remise des prix aura lieu au Salon du livre de Genève.

"Le Booktube permet de diversifier les activités liées à l’enseignement de la lecture et de la littérature en faisant des ponts entre la culture adolescente et l’école", explique Vanessa Depallens, responsable du concours, lundi dans le 19h30.

Travailler l’expression orale

Écrire son texte, le répéter, se filmer, faire du montage: le "Booktube" permet aux élèves de travailler des compétences variées. La pratique de l’expression orale et du texte argumentatif sont notamment mises en avant avec cette activité.

Sophie Dunant, qui a tenté le "Booktube" avec sa classe de 9H à Genolier, dans le canton de Vaud, se dit très satisfaite par son expérience: "Je conseille à mes collègues d’essayer! On a peut-être moins la maîtrise comme enseignant, mais c’est un beau travail de collaboration qui valorise les élèves."

En Suisse romande, le "Booktube" séduit toujours davantage dans les écoles. La HEP Valais par exemple a elle aussi franchi le pas et propose des formations continues à ses enseignants.

Facebook lance une nouvelle plateforme de diffusion de e-sport

Source: ats/jop

Facebook a lancé vendredi une nouvelle plateforme, intégrée au réseau social, consacrée à la diffusion en direct de parties de jeux vidéo. Le réseau social entend rattraper son retard sur les grands acteurs du secteur.

Facebook a dévoilé vendredi son dispositif Level Up Program, destiné à ceux qui débutent dans la diffusion en direct ou en différé de parties de jeux vidéos. En outre, le site a présenté une plateforme dédiée au "gaming", accessible à l'adresse fb.gg, qui agrège les vidéos en direct et en différé disponibles.

undefined

Certaines compétitions de e-sport ont déjà pris des dimensions énormes, comme ici à l'ESL One de Hambourg, fin 2017.

En janvier, le réseau social avait lancé son Gaming Creator Pilot Program, qui offrait déjà une série d'outils permettant notamment aux joueurs habitués d'améliorer leur audience.
Du retard sur un marché juteux

La diffusion en streaming de parties de jeux vidéo constitue l'un des piliers du e-sport, un secteur en plein essor. Or, facebook possède un retard conséquent sur ses concurrents, à commencer par les plateformes Twitch (Amazon) et YouTube (Google).

En s'ouvrant à ce marché, le réseau social créé par Mark Zuckerberg cherche également à rester au contact du jeune public, qui a tendance à migrer vers d'autres réseaux sociaux, selon plusieurs études.

La lutte entre Facebook et YouTube pour de la diffusion de vidéo: les chiffres

"Il y a désormais plus de 8 milliards de vidéos qui sont partagées quotidiennement sur Facebook (4 milliards il y a 6 mois, une progression sans doute liée au lancement automatique introduit récemment / ndr) et plus de 500 millions de personnes qui les regardent", a déclaré le directeur du réseau social, Mark Zuckerberg, jeudi en annonçant les résultats du troisième trimestre.

S'imposer sur le marché de la vidéo est l'objectif affiché de Facebook: les opportunités, notamment en termes de recettes publicitaires, résident dans le format court, les médias ayant pris l'habitude de segmenter les contenus longs pour les adapter aux habitudes sur les réseaux sociaux.

Facebook espère ainsi directement concurrencer Youtube, qui reste numéro un du marché avec 4 milliards de vues quotidiennes (contre 500 millions) et 300 heures de vidéos ajoutées par seconde.

Le virage du mobile

Lors des trois derniers mois, Facebook a réalisé 78% de ses rentrées publicitaires via des annonces sur mobile, ce qui constituent le principal moteur de croissance du groupe.

De manière générale, les recettes publicitaires engrangées par le réseau social ont progressé de 45% au troisième trimestre.

3 dollars par utilisateur dans le monde

Facebook a accru son chiffre d'affaires de 40% à 4,5 milliards de dollars sur le trimestre, alors que son bénéfice net a progressé de 11% à 891 millions de dollars.

Le réseau social américain revendique désormais 1,55 milliard d'utilisateurs, dont 65% se connectent tous les jours. Ce trimestre, Facebook annonce donc avoir gagné environ 3 dollars par utilisateur, soit une hausse de 24% par rapport au trimestre précédent.

Source: rts /ptur/jvia

 

Accueil