Vidéo de base à analyser et commenter de manière critique:

A noter que le Martin en question est Martin Latulippe, également coach et conférencier dont la vidéo sur "Comment vous fixer des objectifs peut vous nuire?" est un bon complément à la vidéo ci-dessus.

Réflexion sur un des travers de la loi de l'attraction qui sous-tend la conférence de David Lefrançois

Quand on lit un livre ou regarde un vidéo comme celle-ci, c'est wouaou génial! Mais cet effet positif est à court terme si, à long terme il n'est pas suivi d'actions concrètes: changer et s'améliorer demande souvent de détruire quelque chose pour le remplacer par une nouvelle et meilleure partie; ce processus est parfois difficile, car on doit démolir certaines convictions et résistances.

Cette dimension n'est souvent pas abordée, c'est pourquoi j'ai rajouter ci-dessous "Quelques questions clés et réponses clés", car attention de ne pas croire que par la seule volonté, on a LA solution, sans autre efforts...

Quelques questions clés et réponses clés*

Pourquoi dans la vie certaines personnes réussissent plus que d’autres, toutes choses étant égales par ailleurs ?

D’abord, il y'a la notion de sens. Ceux qui réussissent donnent un sens à ce qu’ils font. Si vous poursuivez un objectif qui n'a pas sens pour vous, vous finirez par être démotivé, et abandonner.

Par exemple, pourquoi une personne se fixe-t-elle l’objectif de devenir champion du monde de nation ? Qu’est-ce qu’elle atteindra de plus important une fois championne du monde? Le sens de cet objectif serait de réussir à se discipliner, à dépasser ses limites et à se fixer des challenges. C’est le vrai but. Pour la personne qui réussit, l’objectif est un prétexte pour atteindre quelque chose de plus important.

La notion de détermination est aussi importante. Aujourd’hui, pour réussir, la motivation ne suffit plus. Etre déterminé, c’est décider d’aller jusqu’au bout de ses objectifs.

Enfin, la notion du plaisir est essentielle. C’est une source de motivation permanente. Les personnes qui prennent du plaisir dans le processus lui-même vont jusqu’au bout la plupart du temps.

Quelles sont les principales étapes à suivre pour réussir ?

  1. Se fixer des objectifs ambitieux.
  2. Etre au clair avec le prix à payer. J’identifie les sacrifices pour atteindre mon objectif. Qu’est ce que je suis prêt à abandonner? Qu’est ce que je suis près à supporter?
  3. Identifier ses besoins. Qu’est ce que j’ai besoin d’apprendre? Identifier ce que j’ai besoin d’apprendre pour pouvoir y arriver.
  4. Agir: s’il n’y a pas d’action, il n’y aura jamais de transformation. Il y a deux types de personnes, celles qui vivent leur rêve et celles qui rêvent leur vie.
  5. S’intéresser à son développement. Il est très important de se connaître. Quelles sont mes valeurs ? Quels sont mes besoins ? Qui j’ai envie d’être? Et tout faire pour y arriver.

Comment peut-on agir sur son mental pour atteindre ses objectifs?

Déjà, il faut jouer avec vos représentations mentales. Il s’agit d’apprendre à visualiser les choses. La plupart du temps, on utilise la visualisation, mais à mauvais escient. Par exemple, vous allez penser à votre examen, vous allez avoir peur, imaginer le pire et par conséquent vous allez retrouver le pire. Donc, si vous ne jouez pas avec votre imaginaire de façon intelligente, votre imaginaire jouera contre vous. Il faut impérativement que vous vous imaginiez en train de réussir.

Comment peut-on appréhender l’échec?

Le problème n’est pas de vivre un échec, mais de ne pas en tirer de leçons. Vous risquez de le reproduire. Et comme vous savez que vous risquez de le reproduire inconsciemment, vous ne vous engagerez pas dans de nouvelles actions, au risque d’aboutir au même résultat. Il faut identifier les causes de l’échec et s’engager à ne pas refaire son erreur.

Bill Gates a révolutionné la perception de l’échec aux Etats-Unis. Il posait la question : "est-ce que vous avez déjà échoué dans votre vie?" Les Américains étant des winners, ils répondaient : "non, je n’ai pas échoué". Bill Gates répliquait : "vous ne commencerez pas chez moi. Je veux des personnes qui ont déjà échoué." Une personne qui a déjà échoué est toujours plus intelligente. Elle est alertée. Donc, il ne faut pas considérer l’échec comme une fin. Il faut le considérer comme une étape préalable à la réussite. Tout le monde échoue sans exception.

* Source: interview de David Lefrançois à Media 24