Source: LaPlatforme / RTS

Le trafic maritime joue un rôle essentiel dans notre économie globalisée. Neuf produits sur dix consommés en Occident proviennent d’outre-mer. Cela peut sembler absurde, mais c’est ainsi: les biens fabriqués à l’autre bout du monde sont souvent moins chers chez nous que ceux que l’on produit près de chez nous et que l’on transporte par la route. Et comme le fret aérien est beaucoup plus coûteux que le fret maritime, presque toutes les marchandises sont transportées dans le monde par voie maritime. Mais quel est le prix réel du transport maritime? Quelles sont les figures clés de cette industrie mondiale? Qu’en est-il du bilan écologique et du respect des droits humains? Quel est le rôle joué par les pavillons de complaisance? A partir du "voyage" de biens de consommation courants comme les produits alimentaires ou les vêtements, ce film éclaire des zones d’ombre d’une branche qui n’attire pas les regards.

Mécanismes et développement du transport maritime

Actuellement, 60'000 cargos naviguent chaque jour sur les mers du monde. Les plus grands atteignent 400 mètres de long et transportent jusqu’à 18'000 conteneurs, ce qui représente près de 80'000 tonnes de marchandises. Chaque année, plus de 500 millions de conteneurs parcourent les mers et abordent dans l’un des 4'500 ports du monde. Aujourd’hui, un immense porte-conteneurs chargé de 6'000 conteneurs peut être déchargé en 24 heures. Ce qui est transporté dans les conteneurs est en grande partie inconnu; seuls 2% sont contrôlés.

Équipages

Même sur les plus grands transporteurs maritimes, les équipages à bord sont petits. 20 personnes suffisent pour les bateaux les plus grands. Les pavillons de complaisance ont en outre l’avantage, pour les armateurs, de contourner les charges élevées que représentent les marins... Chaque année, 2'000 marins perdent la vie.

Préjudices sociaux et environnementaux

90% de tout ce que nous consommons vient de l'étranger et 95% des produits expédiés à travers la planète passent par les mers ou les océans. Le transport maritime est de loin le moins impactant pour la planète. Même si un cargo émet autant que 50 millions de voitures, il utilise moins de 10 grammes de CO2 pour transporter une tonne de marchandise sur un kilomètre (contre 18 g pour le rail, 47 g pour la route et 560 g pour le fret aérien). Cependant, le transport maritime de marchandises cause au total 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et contribue donc dans des proportions importantes au réchauffement du climat et, du fait notamment des émission de particules de soufre, chaque année, près de 60'000 personnes décèdent prématurément dans le monde de maladies pulmonaires que l’on peut mettre en relation avec le fret maritime.

Activités pédagogiques

  1. Problématique (quel est le problème? ce que je connais sur le sujet?)
  2. Définitions: qui (acteurs: armateur, équipage, besoin servi, défenseur de l’environnement, organisation internationale, faune marine), quoi (produits: biens, services, fret), où (place: pavillon d'un pays, océans, commerce nord/sud), combien (prix: salaire, marges), comment (interaction: cargo, conteneur)
  3. Zoom: se poser une série de 3-5 "pourquoi" sur un des sujet défini ou le point de vue d'un des acteur
  4. Informations à retenir, faits et chiffres présentés (3 + le/la plus importante)
  5. Idées ou possibilités de solutions/changement

Dossier pédagogique (source: Films pour un seul monde)

Transcription (source: Compagnie des Taxi-Brousse)