undefinedA l’heure du tourisme d’achat, une étude cinglante vient de paraître. Elle révèle qu’en comparaison européenne, Migros et Coop possèdent les marges brutes les plus élevées sur les prix en Europe. L’étude – réalisée par le cabinet allemand Deekeling Arndt Advisors pour le compte de l’association suisse Promarca et publiée hier dans le journal alémanique Schweiz am Sonntag – indique qu’en 2015 Migros a réalisé 40,2% de marge brute en moyenne sur ses produits. Le géant domine le classement des détaillants européens, devant Coop, deuxième avec 29,8%.

Marge brute? Le ratio entre ventes et coûts de production; il indique combien d’argent gagne un détaillant, après déduction de ses frais de marchandises. Un indicateur qui ne prend pas en compte les charges liées à l’administration, la publicité et la vente ne sont ainsi pas considérées.

Derrière les deux suisses figure l’entreprise allemande Rewe avec une marge brute de 25,5%, contre 19,7% pour son concurrent Metro et 11,5% pour son autre compatriote Edeka. Côté hexagonal, Auchan et Carrefour gagnent respectivement 23,5 et 20,9%. Les plus petites marges reviennent aux chaînes de distribution britanniques Sainsbury’s (6,2%), Tesco (5,2%) et Morrisons (3,8%).

Situation de duopole

Pour Patrik Ducrey, vice-directeur de la Commission de la concurrence (COMCO), cité par Schweiz am Sonntag, la forte concentration du marché constitue une des raisons pour lesquelles les prix en Suisse sont plus élevés. Le haut fonctionnaire évoque même un ''duopole effectif''. ''Les marges brutes élevées sont une boîte noire'', indique-t-il dans les colonnes du journal alémanique.

Selon Migros et Coop, les marges ne sont pas comparables. Le premier confectionne de nombreux produits lui-même via M-Industrie, ce qui conduit à une marge brute plus élevée. Les autres détaillants achètent leurs produits auprès des fabricants qui doivent à leur tour atteindre une certaine marge, explique le porte-parole du géant orange, Luzi Weber, à l’ATS. A cela s’ajoutent des coûts salariaux et locatifs plus élevés en Suisse qu’ailleurs, concluent les deux entreprises dans l’article.

Evolution

En 2010, PricewaterhouseCoopers avait présentée une étude similaire sur les acteurs majeurs de six pays européens, dont la Suisse. Migros présentait alors une marge brute de 37% et Coop de 33,1%.

Les autres groupes européens, tels que la chaîne de magasins britannique Sainsbury (20,1%) ou les entreprises allemandes Edeka (14,5%) et Rewe (25,7%) sont bien en dessous de ces valeurs. Le groupe français Casino est au niveau des deux entreprises suisses avec une marge de 33,7%.

PricewaterhouseCoopers (PwC) avait aussi étudié les données pour les années 2007 et 2008. La marge brute est passée en un an chez Coop de 33,5% à 33,1% et de 39,5% à 37% chez Migros.

Interview de Robin Eymann, spécialiste de politique économique à la Fédération romande des consommateurs (FRC).

source: 24heures et rts